Accueil

Manosque est à la pente des collines,  au fond d'un golfe de la plaine.

Son cœur est une table de multiplication. Elle se réveille la nuit et, à voie basse,  elle refait le compte de ses camions ; dès le matin, elle attend la cédule où pour ce jour seulement, est marqué le prix de toutes les herbes : elle pointe les prix de son doigt et elle regarde dans la plaine et dans la colline ce qu’elle pourrait bien arracher et vendre. Elle brasse à gros ahans une épaisse pâte de richesse ; elle est lourde de blés, de melons, de raisins, de pommes d’amour…

Non, c’est la Manosque-des -plateaux que j’aime.

Jean  Giono

Manosque des Plateaux