QCM N° 18 a

Les matériaux

et les molécules

du sport

 

   

 

Recherche personnalisée
 

QCM N° 18 a : Les matériaux et les molécules du sport

 Pour chaque question, indiquer la (ou les) bonne(s) réponse(s).

 

Énoncé

A

B

C

Réponse

1

La molécule de formule brute CO2 contient :

1 atome de carbone et 2 atomes d’oxygène.

2 atomes de carbone et 2 atomes d’oxygène.

2 atomes de cobalt.

A

2

La formule représentée ci-dessous est une formule :

 

1,1-dichloroéthane

brute.

semi-développée.

développée.

B

3

Les molécules représentées ci-dessous sont celles d’espèces :

 

 

isotopes.

identiques.

isomères.

B

4

La molécule modélisée ci-dessous contient :

 

un groupe hydroxyle et un groupe amide.

un groupe amine et un groupe ester.

un groupe amine et un groupe carboxyle.

C

5

À sa température de fusion, une espèce chimique passe :

de l’état solide à l’état liquide.

de l’état solide à l’état gazeux

de l’état liquide à l’état gazeux.

A

6

On peut déduire du chromatogramme ci-dessous que :

 

les espèces chimiques A et B sont identiques.

l’espèce B n’est pas pure.

les espèces A et B sont différentes.

C

7

Le schéma correct relatif à une chromatographie sur couche mince est :

 

 

 

C

 

 Questionnaire a été réalisé avec Questy Pour s'auto-évaluer

    Formule brute d’une molécule :

-    La formule brute d’une molécule est l’écriture la plus compacte décrivant la nature et le nombre d’atomes de cette molécule.
-    À chaque molécule est attribuée un nom et une formule brute.
-    Dans la formule brute d’une molécule, les symboles des éléments présents dans la molécule sont écrits côte à côte avec, en indice, en bas à droite, le nombre d’atomes de chaque élément.
-    L’indice 1 n’est jamais spécifié.
-    La nature et le nombre des atomes présents dans une molécule sont donnés par sa formule brute.
-    Exemple : formule brute de la molécule d’eau : H2O et formule brute de la molécule de saccharose : C12H 22O11

    Formule développée :

-    Les atomes sont représentés par leur écriture symbolique.
-    Une liaison simple est symbolisée par un tiret entre les atomes.
-    Une liaison multiple est symbolisée par plusieurs tirets.
-    Dans la formule développée d’une molécule, toutes les liaisons sont représentées.
-    Exemple la molécule d’eau : H O — H

    Formule semi-développée.

-    Les atomes sont représentés par leur écriture symbolique.
-    Une liaison simple est symbolisée par un tiret entre les atomes.
-    Une liaison multiple est symbolisée par plusieurs tirets.
-    Dans la formule semi-développée d’une molécule, on ne représente pas les liaisons engagées par les atomes d’hydrogène.
-    Exemple : éthane CH3 — CH3

    Les isotopes.

-    Des atomes sont isotopes si leurs noyaux possèdent le même nombre de protons mais des nombres différents de neutrons.

    Isomères :

-    On appelle isomères, des espèces chimiques qui ont la même formule brute, mais des enchaînements d’atomes différents.
-    Exemple :
-    Formule brute : C3 H8 O

    Groupes caractéristiques :

    Modélisation 3 D :

 

-    Formule semi-développée :

 

-    Acide 2-aminobutanoïque (acide α-aminé)
-    Il possède un groupe carboxyle et un groupe amine.

    Changements d’état physique :

 

    Chromatogramme :

-    La chromatographie permet la séparation des constituants d’un mélange.
-    La chromatographie est aussi une technique d’analyse. Elle permet d’identifier les espèces chimiques présentes dans un mélange.
-    Des espèces chimiques identiques migrent à des hauteurs identiques sur une même plaque de chromatographie.
-    Lorsqu’une espèce chimique est pure, elle donne une seule tache.
-    Lorsqu’on est en présence de plusieurs taches à des hauteurs différentes, on est en présence d’un mélange d’espèces chimiques.
-    Le chromatogramme ci-dessous permet de conclure que :
-    Les espèces chimiques A et B sont pures et qu’elles sont différentes.
-    Pour chaque dépôt, on obtient une seule tache à des hauteurs différentes.

 

 

    Préparation du chromatogramme :

-    Pour réaliser un chromatogramme, on utilise :
-    Un solvant ou un mélange de solvants appelé éluant ou phase mobile.
-    Un support solide fixe appelé phase fixe (bande de papier Whatman)
-    On trace sur la phase fixe une ligne de dépôts au crayon de papier (à environ 1 cm du bord inférieur.
-    Il faut laisser suffisamment d’espaces entre les différents dépôts
-    Ce trait ne doit pas tremper dans l’éluant contenu dans la cuve.
-    Tremper verticalement la phase fixe dans l’éluant, en faisant  bien attention à ce que la ligne de dépôt soit au-dessus du niveau de l’éluant.
-    Fermer la cuve pour que l’air à l’intérieur de la cuve soit saturé en vapeurs des solvants qui constituent l’éluant.
-    Le schéma correct est le schéma C :
-    Schéma A : l’éluant se situe au-dessus de la ligne de dépôts.
-    Schéma B : il manque le couvercle au-dessus du chromatogramme.