QCM N° 12

Transformation en

chimie organique :

aspect microscopique.

 

   

Recherche personnalisée
 

 

QCM N° 12 : Transformation en chimie organique : aspect microscopique :

Pour chaque question, indiquer la (ou les) bonne(s) réponse(s).

Données :

Élément

H

Li

C

N

O

Cl

Nom

Hydrogène

Lithium

Carbone

Azote

Oxygène

Chlore

Électronégativité

 2,2

1,0 2,5 3,0 3,4 3,2

 

 

Énoncé

A

B

C

Réponse

1

L’électronégativité d’un atome traduit son aptitude à :

Former une liaison avec un autre atome.

Attirer à lui le doublet d’électrons qui le lie à un autre atome.

Porter des charges partielles négatives.

B et C

2

Les polarisations données ci-contre sont-elles correctes ?

 

 

 

C

3

Les polarisations des liaisons multiples ci-contre sont-elles correctes ?

 

 

 

B

4

Parmi les atomes de carbone ci-contre, identifier les atomes accepteurs de doublet  d’électrons :

 

 

 

A et C

5

L’ion hydrogène H+ est un site :

Donneur de doublet d’électrons.

Accepteur de doublet d’électrons

Ni donneur, ni accepteur de doublet d’électrons.

B

6

L’ion hydrure  est un site :

Donneur de doublet d’électrons.

Accepteur de doublet d’électrons

Ni donneur, ni accepteur de doublet d’électrons.

A

7

La représentation correcte de la première étape du mécanisme de saponification du méthanoate d’éthyle est :

 

 

 

B

8

L’ion cyanure  réagit en une seule étape avec le méthanal pour donner

.

Cette étape peut s’écrire :

 

 

 

C

9

Dans la molécule de méthanal, l’atome :

 

De carbone porte une charge partielle négative.

De carbone porte une charge partielle positive.

D’oxygène porte une charge partielle positive.

B

 

10

La liaison C = O est :

Chargée.

Polarisée.

Non polarisée.

B

 

 Questionnaire a été réalisé avec Questy Pour s'auto-évaluer

    Électronégativité :

-    L’électronégativité d’un élément traduit la tendance d’un atome A de cet élément à attirer le doublet d’électrons d’une liaison covalent qu’il forme avec un autre atome B.
-    Plus un élément est électronégatif, plus il attire à lui le doublet d’électrons de la liaison covalent.

    Liaison covalente polarisée :

-    Une liaison covalente est polarisée lorsque les deux atomes liés ont des électronégativités différentes.
-     La détermination de la polarisation d’une liaison A – B se fait en attribuant à l’atome le plus électronégatif une charge partielle négative et à l’atome le moins électronégatif une charge partielle positive .

    Site donneur de doublet d’électrons :

-    Dans un édifice, un atome porteur de doublet(s) non liant(s) ou porteur d’une charge électrique négative constitue un site donneur de doublet d’électrons.
-    Une liaison multiple constitue aussi un site donneur de doublet d’électrons.

    Site accepteur de doublet d’électrons :

-    Dans un édifice, un atome porteur de charge électrique positive élémentaire (atome appauvri en électrons) constitue un site accepteur de doublet d’électrons.

    Mécanisme réactionnel :

-    Lors d’une transformation, l’ensemble des réactions qui se produisent au niveau microscopique constitue le mécanisme réactionnel.
-    Chacune de ces réactions est une étape du mécanisme réactionnel et résulte de l’interaction entre site donneur et site accepteur de doublet d’électrons.
-    Le mouvement de ce doublet d’électrons peut être représenté par une flèche courbe, reliant le site donneur au site accepteur de doublet d’électrons.
-    Ces flèches courbes permettent d’expliquer la formation ou la rupture des liaisons au cours de ces réactions.
-    La réaction résulte de l’interaction entre le site donneur de doublet d’électrons et le site accepteur de doublet d’électrons.

    Saponification du méthanoate d’éthyle : choisir le bon mécanisme. Première étape :

 

    Molécule de méthanal :

-    L’atome d’oxygène est plus électronégatif que l’atome de carbone.
-