TP Physique N° 12 :
Etablissement du courant
dans une bobine
 

   

 

I- But.
II- Expérience.
III- Le logiciel.
IV- Exploitation et Mesures.


Matériel :

bobine, source de courant ; conducteur ohmique de 18 Ω ;

ordinateur ; carte candibus

I- But.

Mettre en évidence le retard à l'établissement du courant et

le phénomène d'auto-induction dû à une bobine dans un circuit.

Détermination de la valeur de l'inductance propre d'une bobine par différentes méthodes.

Haut

II- Expérience.

- Montage : Faire le schéma normalisé du montage. Décrire l'expérience.

Haut

III- Le logiciel.

1)- Mise en place.

- Ordinateur sous tension, cliquer sur LABO, sélectionner FICHIER, puis RÉPERTOIRE et taper A:

- Insérer la disquette et charger la configuration AUTOTP et enfin charger les mesures : AUTOTP00.

2)- Étude qualitative de la courbe obtenue.

Étude de la courbe C1 : uR = g (t) . On utilise l'ordinateur pour enregistrer le phénomène transitoire qui est très bref.

La courbe enregistrée lors de l'expérience est notée C1 par l'ordinateur.

- Que représente la courbe obtenue ?

- Expliquer qualitativement cette courbe. Montrer qu'il existe deux phases.

- Donner les limites de chaque phase.

- Qualifier chacune des phases.

- Quelle est la durée Δt1 de la première phase ?

Courbe expérimentale obtenue :

Réponse :

uR = g (t) et uR = R.i.

Au cours du temps, la tension uR augmente , il en va de même pour le courant d'intensité i.
Le courant met un certain temps pour s'établir dans le circuit.

Il existe

- un régime transitoire : établissement du courant

- un régime permanent : lorsque le courant est établi.

- durée de la première phase : Δt1= 7,5 ms (environ).

3)- Rappels et compléments.

a)- Loi d'ohm aux bornes d'un conducteur ohmique : R représente la résistance du conducteur ohmique.

b)- Loi d'ohm aux bornes d'un bobine : L représente l'inductance propre de la bobine et r la résistance de la bobine.

Haut

IV- Exploitation et Mesures.

1)- Étude quantitative de la courbe C1 : uR = g(t)

a)- Déduire de la courbe la valeur maximale de la tension U0 aux bornes du conducteur ohmique lorsque le régime permanent est atteint.

Réponse : U0 =2 V

b)- Déterminer la valeur de la tension U0L aux bornes de la bobine lorsque le régime permanent est atteint.

Lorsque le courant est établi uR = U0 = 2 V et uL = U0L.

c)- Donner la durée Δt au bout de laquelle . Que représente Δt ?

Δt = 1,51 ms

Cette valeur représente une valeur approchée de

la constante de temps du circuit (R, L).

L'enregistrement ne commence que lorsque la tension aux bornes

du conducteur ohmique n'est supérieure ou égale à 0,080 V.

Il y a un décale dans le temps,

on le voit bien sur l'enregistrement expérimental.

Δt ≈  τ 1,51 ms 

2)- Étude de la courbe C2 : .i = h (t)

- Sélectionner CALCUL, FORMULE, taper l'expression : C2 = C1/18

- Sélectionner DESSIN, GRAPHIQUE, PARAMÈTRES, 2D.

- Sélectionner : DESSIN, GRAPHIQUE, PARAMÈTRES, 2D.
- Courbe :

- Numéro de la courbe de référence :

- Minimum sur x

- Maximum sur x

- Minimum sur y

- Maximum sur y

2

0

0.00

8000.00

0.00

0.130

On

peut

choisir

d'autres

échelles

a)- Déterminer la valeur du courant I0 dans le circuit lorsque le régime permanent est atteint.

I0 0,111 A

b)- Donner l'expression littérale de la loi d'ohm aux bornes de la bobine et aux bornes du conducteur ohmique.

Réponse :

c)- Que peut-on dire de la valeur de lorsque le régime permanent est atteint ?

En déduire la valeur de la résistance totale RT du circuit. Comparer RT et r + R . Conclusion.

Réponse :

Lorsque le régime permanent est atteint,

la valeur de l'intensité ne varie plus au cours du temps :

Alors que les valeurs indiquées par le constructeurs sont :

Mais ici, on ne tient pas compte des fils de connexion,

de l'interrupteur etc...

Calcul d'erreur :

d)- Sachant que la constante de temps du circuit (R, L) : et que d'autre part t= Δt : voir la question : (IV-1)-c)),

calculer la valeur de l'inductance propre L de la bobine.

Réponse : inductance propre de la bobine :

Même remarque que précédemment :

ceci est seulement une valeur approchée de l'inductance.

Par la suite, on détermine une valeur de L par une autre méthode.

 3)- Étude de .

Pour tracer cette courbe, on va utiliser l'ordinateur :

- Donner la valeur de I0 , arrondir cette valeur par excès au mA supérieur.

- On note Iex la valeur obtenue.

a)- Étude de la courbe C3.

- Sélectionner CALCUL, FORMULE, taper l'expression : C3=ln ((Iex- C2)/ I0 ).

- Remplacer Iex et I0 par leurs valeurs respectives

- Sélectionner : DESSIN, GRAPHIQUE, PARAMÈTRES, 2D.
- Courbe :

- Numéro de la courbe de référence :

- Minimum sur x

- Maximum sur x

- Minimum sur y

- Maximum sur y

3

0

0.00

8000.00

- 4

1

On

peut

choisir

d'autres

échelles

b)- Exploitation de la courbe obtenue.

- Quelles sont les caractéristiques de la courbe obtenue ?

 

- Montrer que .
- Déterminer la valeur de a' à l'aide du pointeur.
- Indiquer le signe de a' et son unité. En déduire la valeur de t , constante positive telle que : .
- Donner l'unité de t.  Remarque :

- Sachant aussi que , calculer l'inductance propre L de la bobine.

- En déduire : et enfin i = h(t) .

Réponse :

On travaille sur le domaine qui est pratiquement rectiligne et

on calcule le coefficient directeur du segment de droite.

Pour ce faire, avec le pointeur, on relève les coordonnées de

deux points du segment de droite.

On utilise :

On trouve :

 a’ ≈ – 555 s –1

a' est l'inverse d'un temps et a' est négatif.

On peut trouver l'expression de i = h (t).

 

4)- Vérification à l'ordinateur : tracé de la courbe : i = h(t) à l'ordinateur.

- Sélectionner CALCUL, FORMULE, taper l'expression : C4= I0*(1-EXP(-T/t)) (remplacer t par sa valeur)

- Sélectionner : DESSIN, GRAPHIQUE, PARAMÈTRES, 2D.
- Courbe :

- Numéro de la courbe de référence :

- Minimum sur x

- Maximum sur x

- Minimum sur y

- Maximum sur y

2, 4

0

0.00

8000.00

0.00

0.130

On

peut

choisir

d'autres

échelles

- Les deux courbes C2 et C4 s'affichent à l'écran. Remarques. Conclusions.

- On peut faire un décalage de Δt' pour que les deux courbes se superposent.
- Déterminer Δt' à l'aide du pointeur et dans la formule, remplacer T par T+Δt' .

L'enregistrement ne commence que lorsque la tension uR est supérieure ou égale à 0,08 V.

C'est pour cela que la courbe théorique est décalée dans le temps par rapport à la courbe expérimentale.

On peut déterminer la valeur de ce décalage à l'aide du pointeur :

Le décalage est d'environ Δt = 0,222 ms.

Si l'on remplace T par T + 0,222 x 10 −3 , les deux courbes sont pratiquement superposables

 

5)- Étude complémentaire.

- Donner l'expression de en fonction de I0 et t .

- Tracer la tangente à la courbe à t = 0.

- Quel est son coefficient directeur ?

- Que représente-t-il ?

- En déduire la valeur de la constante de temps t du circuit.

- En déduire la valeur de L.

- Comparer les différentes valeurs de L trouvées par les différentes méthodes.

- Conclusions.

Réponse :

La tangente à la courbe, à t = 0 s, coupe l'asymptote horizontale à la courbe :

 i = I0, au point M ( t, I0).

On remarque que :

τ ≈ 1,56 + 0,222

τ ≈ 1,78 ms

et

La valeur de l'inductance L annoncée par le constructeur est L = 50 mH

Calcul d'erreur :

Haut