Contrôle N° 02 Sciences Physiques 2002

Terminale S

énoncé

Voir la  correction

 

 

Recherche personnalisée sur les différents sites

I- Vrai ou faux. (cinétique chimique)

II- Transformations acido-basiques.

III- La lumière.

 

 

 

 

 

I- Vrai ou faux. (cinétique chimique)

Préciser si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses en justifiant.

1)- L’avancement d’une réaction lente est une fonction linéaire du temps.

2)- Lors d’un titrage iodométrique, on détermine la quantité d’ions iodure présents dans un échantillon.

3)- Le spectrophotomètre mesure l’absorbance d’une solution colorée.

4)- Pour une solution suffisamment diluée contenant une seule espèce colorée, l’absorbance de la solution est proportionnelle à la concentration en espèce colorée.

5)- La vitesse volumique d’une réaction chimique est homogène à une concentration divisée par un temps.

6)- La vitesse volumique d’une réaction est égale à la valeur de la pente de la tangente à la courbe x (t) à l’instant considéré.

II- Transformations acido-basiques.

1)- Espèces conjuguées.

Déterminer l’espèce conjuguée de chacune des espèces chimiques suivantes, en précisant s’il s’agit d’un acide ou d’une base.

 

a)-  H2O 

b)-   CH3COO

d)-  NH4+

e)-  (CO2, H2O)

2)- précision d’une mesure.

La mesure du pH d’une solution d’ammoniac effectuée avec un pH-mètre donne : pH = 9,20 ± 0,05.

a)-  Déterminer la valeur de la concentration en ions oxonium de la solution.

b)-  Donner un encadrement de la valeur de cette concentration.

c)-  En déduire la précision relative sur la mesure.

3)- Une solution d’acide éthanoïque de volume V = 30 mL et de concentration C = 5,00 x 10 – 3 mol / L a un pH =3,56.

Calculer le taux d’avancement de la réaction entre l’acide éthanoïque et l’eau.

III- La lumière.

1)- Quelle expression est susceptible de représenter l’écart angulaire θ lors de la diffraction d’une lumière monochromatique de longueur d’onde λ  par une ouverture circulaire de diamètre d ? Justifier.

 

2)- Mesure d’une longueur d’onde.

On réalise la figure de diffraction classique d’une fente, de largeur a = 0,127 mm, avec un laser hélium-néon produisant un faisceau de lumière horizontal.

L’écran d’observation, situé à la distance D = 3,40 m de la fente, est vertical et perpendiculaire au faisceau.

Déterminer la longueur d’onde λ de la lumière laser, en utilisant le cas échéant l’approximation des petits angles : tan θθ (rad).

Faire un schéma et justifier la réponse.



 
 

Haut